Paroisses catholiques de Sarcelles

Paroisses catholiques de Sarcelles

Arrivées - Départs


Portrait Père Jean-Baptiste ARMNIUS

Jean-Baptiste ARMNIUS, 34 ans                        

Ainé de 5 frères et sœurs (2 sœurs religieuses)

Parents égyptiens venus en France après leur mariage

                                                             

   
   

Je     désire rencontrer les familles, j’aime beaucoup me rendre chez les familles     pour bénir les maisons, partager un repas…

   

N’hésitez     pas à m’inviter, pour moi, c’est une joie !

   
   

A fait du scoutisme
6 ans d’étude comptabilité/finances et droit

 

Séminaire des Carmes à Paris

Séminariste, en stage en 2005-2006 le week-end à Sarcelles

(caté avec Sœur Geneviève et le P. Yves Jacquesson)

Ordonné prêtre le 28 juin 2009

Ministère : 3 ans à Pontoise, 1 an à Garges

 

Vicaire sur les paroisses de Sarcelles, pour tous : 

Accompagne plus particulièrement à  Sarcelles 

le pôle JEUNESSE : collégiens, lycéens, étudiants et jeunes professionnels

l’équipe préparant le baptême des petits enfants

et au niveau du  diocèse : vie spirituelle et prière, une équipe de terrain du  parcours Galilée,
un groupe scout et une Equipe Notre Dame.

 

« J’annoncerai Ton nom à mes frères » Ps 21

 

« La vie éternelle, c’est qu’ils Te connaissent » Jn 17.3

 

Le désir que le P. Jean-Baptiste porte dans son cœur…

AIMER, simplement,  donner à chaque personne cette certitude qu’elle est aimée personnellement de Dieu, Certain que s’il y a des choses à guérir -car on a tous des fragilités, des blessures-   c’est l’amour qui guérit, l’amour de Dieu dont il est l’instrument.

 

S’organiser avec les prêtres

Avec le P. Roberto,  vont se retrouver tous les deux une matinée  par semaine pour travailler (prêtres à plein temps, le P. Pitch étant retraité, et le P. René, étudiant), en commençant par une ½ heure d’oraison.
Le jeudi midi, déjeuner avec les prêtres de Garges.

Ce qui lui tient à cœur, pouvoir impliquer le maximum de personnes dans la mission des paroisses.

Exemple : deux jeunes revenant des JMJ prennent en charge le groupe des lycéens  avec deux autres grands jeunes.

 


05/10/2013
6 Poster un commentaire

Portrait Soeur Daisy

Sœur Daisy

 

Depuis 22 ans dans la congrégation des sœurs de la petite fleur de Béthanie, après avoir fini sa formation, a travaillé dans plusieurs régions en Inde.

Elle ne s’attendait pas, quand elle est entrée chez les sœurs à faire autant de voyages, autant de continents comme missionnaire. Chaque appel est l’occasion de rendre grâce, de prendre le temps de réfléchir et de se laisser conduire par le Seigneur.

 

En 2001  part en Mauritanie pour 9 ans.

« Je ne regrette pas d’être partie là-bas,  j’ai beaucoup aimé, mais ce n’était pas facile surtout avec le climat, le désert. J’ai des bons souvenirs de travailler là-bas surtout en école maternelle. 98 % étaient des musulmans. Les autres moments, je les passais dans la paroisse avec différentes activités : catéchisme, réunions, kermesse et beaucoup d’autres choses. »

 

Rentrée (normalement) en Inde pour 3 ans, a travaillé à la béatification du fondateur de la congrégation et en même temps en études : « comment accompagner les gens en difficulté psychologiquement ».

 

2013 : « Mes supérieures me demandent de venir à Sarcelles. Je ne m’y attendais pas. Ce fut pour moi une surprise. J’ai pris du temps, le temps de digérer, car  en Mauritanie, on parlait français. En Inde, pendant 3 ans, je ne l’ai pas utilisé, ni écrit, ni parlé, ni lu.  J’ai confié au Seigneur la mission… Il est grand, il m’a toujours aidée, va continuer de m’aider. »

Les sœurs de ma communauté, Sœur Lucy Maria et Sœur Ashrita  sont formidables, elles sont toujours avec moi. On marche ensemble.

J’ai trouvé les communautés de Sarcelles, à Jean XXIII et à St Pierre St Paul très accueillantes, gentilles et je me sens à l’aise, et  suis contente d’être là.

J’ai déjà commencé mes activités : les réunions de parents du caté, les rencontres avec les animatrices. Tous les jours je demande au Seigneur de m’aider à faire sa volonté. Il est Vivant, il est avec moi à chaque instant.

 

 

 

 

 

 


05/10/2013
0 Poster un commentaire

Portrait Père Pietje DEVOEGLE

 

Père Pietje DEVOGELE

Né à Bruxelles en 1931, 3è enfant de 5,

entre au noviciat en 1948 chez les Pères de Scheutz.

Ordonné prêtre en 1954, (l’an prochain on va fêter les 60 ans !)

Parti au Congo Kinshasa en novembre  1957 la 1ère   fois, a été rappelé en Belgique à 2 reprises pour la congrégation, revenu définitivement en 1997.

En 1999 :  aumônier à l’hôpital de Gonesse, en résidant à Garges, avec le Père Léon.

2000 - 2003 : nommé curé à Garges,

2003 - 2009 : vicaire avec le P. Pierre Machenaud

2009 - 2013 : prêtre retraité, mais encore en pastorale avec un titre nouveau « prêtre coopérateur » avec le P. Etienne-Marie  à Garges

En 2013,  nommé « prêtre coopérateur » pour les paroisses de Sarcelles.

 

 

Missionnaire de Scheutz…

La congrégation est née avec  3 prêtres fondateurs. L’un était aumônier national de la Sainte Enfance et les deux autres étaient des vicaires de paroisses. Le but premier était la première évangélisation, l’implantation de l’Eglise, essayer de faire connaître Jésus et cette Eglise qu’il a voulu fonder.

 

Appelés à annoncer l’Evangile là où la présence est la plus nécessaire, en commençant par les plus pauvres,  annoncer l’Evangile dans une autre culture, toujours en accord avec les évêques locaux, c’est cela que le P. Pietje trouve très beau.

« Un jour le supérieur général des sulpiciens, est venu à Garges,  m’a dit qu’il trouvait très beau que les missionnaires de Scheutz, une fois  le « travail »  fini, partent dans une autre mission. C’est çà notre mission, le travail d’évangélisation. »

 

Depuis les années 70, les entrées dans la congrégation viennent des pays où  a commencé une 1ère évangélisation : les Congolais, Camerounais, Indonésiens, Philippins et Haïtiens.

 

A Sarcelles …

Le P. Pietje célèbrera les enterrements, baptêmes, messes en semaine et le dimanche soit à Jean XXIII soit à St Pierre St Paul.  Il aidera à la préparation des baptêmes pour les petits enfants, à la catéchèse avec des ados, les visites dans les quartiers.

Il est aumônier pour le SEM (service évangélique des malades) et a gardé des liens à Garges, avec notamment  deux malades  qu’il visite, le soutien scolaire les mardi et vendredi après midi, mais aussi sa place au club du 3ème âge avec la belote !

 

 « Je suis chrétien parce que je vais à la messe le dimanche, ne pas être simplement nourri de la Parole, de choses personnelles. Si on a la foi en Jésus-Christ, c’est aussi pour la vivre, la montrer, la faire prospérer autour de nous, sans être pour cela des « zélateurs », mais pour être des témoins apparents de la foi en Jésus, entre autres dans la façon dont nous rencontrons les gens, d’une autre race, d’une autre religion, la façon dont nous leur parlons, ce n’est pas pour commencer, comme les témoins de Jéhovah directement à leur dire qu’ils doivent se convertir, mais leur apprendre que tous les hommes sont frères, que Dieu est amour, qu’ils sont aimés de Dieu, et qu’on doit vivre en bonne entente, en union les uns avec les autres. C’est très important, surtout ici où il y a tellement de nationalités différentes, de religions différentes, de langues différentes. »

 

 

Coopérateur pour le bien commun

Porter la vie ensemble de la cité, de la maison… Porte-t-on dans la prière les nouvelles que nous recevons ? Le chrétien ne peut pas rester indifférent à ce qu’il reçoit comme citoyen. Essayons de recevoir comme chrétien  les nouvelles, en les confiant dans la prière.

 

 

 

 

 

 

 

 


05/10/2013
0 Poster un commentaire