Paroisses catholiques de Sarcelles

Paroisses catholiques de Sarcelles

Portrait Père Pietje DEVOEGLE

 

Père Pietje DEVOGELE

Né à Bruxelles en 1931, 3è enfant de 5,

entre au noviciat en 1948 chez les Pères de Scheutz.

Ordonné prêtre en 1954, (l’an prochain on va fêter les 60 ans !)

Parti au Congo Kinshasa en novembre  1957 la 1ère   fois, a été rappelé en Belgique à 2 reprises pour la congrégation, revenu définitivement en 1997.

En 1999 :  aumônier à l’hôpital de Gonesse, en résidant à Garges, avec le Père Léon.

2000 - 2003 : nommé curé à Garges,

2003 - 2009 : vicaire avec le P. Pierre Machenaud

2009 - 2013 : prêtre retraité, mais encore en pastorale avec un titre nouveau « prêtre coopérateur » avec le P. Etienne-Marie  à Garges

En 2013,  nommé « prêtre coopérateur » pour les paroisses de Sarcelles.

 

 

Missionnaire de Scheutz…

La congrégation est née avec  3 prêtres fondateurs. L’un était aumônier national de la Sainte Enfance et les deux autres étaient des vicaires de paroisses. Le but premier était la première évangélisation, l’implantation de l’Eglise, essayer de faire connaître Jésus et cette Eglise qu’il a voulu fonder.

 

Appelés à annoncer l’Evangile là où la présence est la plus nécessaire, en commençant par les plus pauvres,  annoncer l’Evangile dans une autre culture, toujours en accord avec les évêques locaux, c’est cela que le P. Pietje trouve très beau.

« Un jour le supérieur général des sulpiciens, est venu à Garges,  m’a dit qu’il trouvait très beau que les missionnaires de Scheutz, une fois  le « travail »  fini, partent dans une autre mission. C’est çà notre mission, le travail d’évangélisation. »

 

Depuis les années 70, les entrées dans la congrégation viennent des pays où  a commencé une 1ère évangélisation : les Congolais, Camerounais, Indonésiens, Philippins et Haïtiens.

 

A Sarcelles …

Le P. Pietje célèbrera les enterrements, baptêmes, messes en semaine et le dimanche soit à Jean XXIII soit à St Pierre St Paul.  Il aidera à la préparation des baptêmes pour les petits enfants, à la catéchèse avec des ados, les visites dans les quartiers.

Il est aumônier pour le SEM (service évangélique des malades) et a gardé des liens à Garges, avec notamment  deux malades  qu’il visite, le soutien scolaire les mardi et vendredi après midi, mais aussi sa place au club du 3ème âge avec la belote !

 

 « Je suis chrétien parce que je vais à la messe le dimanche, ne pas être simplement nourri de la Parole, de choses personnelles. Si on a la foi en Jésus-Christ, c’est aussi pour la vivre, la montrer, la faire prospérer autour de nous, sans être pour cela des « zélateurs », mais pour être des témoins apparents de la foi en Jésus, entre autres dans la façon dont nous rencontrons les gens, d’une autre race, d’une autre religion, la façon dont nous leur parlons, ce n’est pas pour commencer, comme les témoins de Jéhovah directement à leur dire qu’ils doivent se convertir, mais leur apprendre que tous les hommes sont frères, que Dieu est amour, qu’ils sont aimés de Dieu, et qu’on doit vivre en bonne entente, en union les uns avec les autres. C’est très important, surtout ici où il y a tellement de nationalités différentes, de religions différentes, de langues différentes. »

 

 

Coopérateur pour le bien commun

Porter la vie ensemble de la cité, de la maison… Porte-t-on dans la prière les nouvelles que nous recevons ? Le chrétien ne peut pas rester indifférent à ce qu’il reçoit comme citoyen. Essayons de recevoir comme chrétien  les nouvelles, en les confiant dans la prière.

 

 

 

 

 

 

 

 



05/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 80 autres membres