Paroisses catholiques de Sarcelles

Paroisses catholiques de Sarcelles

SEMAINE 4 : Habiter autrement 

Avec vous... Être confiné, c’est être réduit à un lieu quotidien sans surprise... S’offre alors à nous un enjeu spirituel : comment « habiter autrement » pour que Dieu vienne faire chez nous sa demeure et y révéler toute la nouveauté, tout l’inattendu de sa grâce, de sa vie ? Lire la fiche conseils spirituels n°4, sur le thème : Habiter autrement


SEMAINE 4 : Habiter autrement 

Comment percevoir cette année liturgique qui se termine et s’ouvrir, résolument, sur ce temps de l’Avent et sa promesse ? Comment vivre pleinement en étant « confiné » ?
Parce qu’être confiné, c’est être contraint à rester chez soi, réduit à l’espace de son appartement, de sa maison, de sa chambre d’étudiant... C’est être réduit à un lieu quotidien sans surprise... au risque de la monotonie, de l’isolement, de la lassitude, d’un désert aride...

S’offre alors à nous un enjeu spirituel : comment « habiter autrement » pour que Dieu vienne faire chez nous sa demeure et y révéler toute la nouveauté, tout l’inattendu de sa grâce, de sa vie ?

« Comment cela va-t-il se faire ? »(1)

1. Regarder, avec le regard bienveillant du Père, créateur de toute chose, du Père plein de miséricorde qui sans relâche nous guette, nous espère(3)… Comment est-ce que je regarde ? Quels regards je pose sur ce qui m’entoure, les êtres, les choses, les événements et les environnements … ?
Être attentif à mes regards et demander la grâce d’un regard plein d’espérance.

2. S’incliner car Dieu a choisi de faire sa demeure parmi les hommes(3) et que le Christ dit à chacun de nous : « aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » (4)
Préparer un lieu chez soi, signe de la présence du Seigneur et de sa promesse de vie (espace prière, icône, crèche, couronne d’avent…) et venir s’incliner chaque jour.

3. Décider d’« élargir l’espace de sa tente »(5), d’ouvrir notre demeure aux dimensions du monde, au Souffle imprévisible, Esprit de Dieu, qui ouvre nos fenêtres...(6)
Chaque jour ouvrir en grand sa fenêtre, sa porte, comme un geste d’ouverture sur monde et entendre résonner cette promesse « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique » (Jn 3,16) ; et décider du « petit pas de plus » pour aujourd’hui : quel appel téléphonique, quelle discussion sur le pas de porte, quelle visite à une personne isolée, quelle manifestation sûre et discrète de la bienveillance de Dieu pour chacun ?

► La semaine prochaine : Une attente sans fin ?



27/11/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 97 autres membres