Paroisses catholiques de Sarcelles

Paroisses catholiques de Sarcelles

Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul - Avril 2014

 

La restauration de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul est évoquée depuis plusieurs années. Son classement en monument historique la protège d’interventions incontrôlées mais en contrepartie il entraîne une plus grande complexité dans le choix des techniques des intervenants, de la limite des interventions, et de leurs modes de réalisation.

 

Le projet a pris un tournant concret fin 2012 après un appel d’offres pour la désignation par les services de la mairie d’un maître d’œuvre. Le choix s’est porté sur le cabinet d’architecture « G. Trouve – F. Tchepelev » pour piloter le projet et l’ensemble des entreprises qui y participeront.

 

Toutes les parties de l’église sont concernées par cette restauration : à l’extérieur, les pierres qui constituent les murs, la couverture, le clocher, et à l’intérieur : les murs, les statues, les peintures, les autels et le sol.

Un nouveau chauffage électrique par le sol améliorera le confort et permettra de maintenir de bonnes conditions pour l’état du bâtiment.

Les vitraux seront déposés et restaurés sur place.

 

Après le choix du maître d’œuvre, l’année 2013 a été consacrée au choix des différentes sociétés qui participeront aux travaux, divisés en 8 lots :

-          lot 1 : maçonnerie, pierre de taille > Payeux restauration (62223 Ste Catherine)

-          lot 2 : charpente bois > Les métiers du bois (94800 Villejuif)

-          lot 3 : couverture > La Louisiane (75018 Paris)

-          lot 4 : menuiserie > Les métiers du bois (94800 Villejuif)

-          lot 5 : vitrail > Gouffault (45075 Orleans)

-          lot 6 : cloche > Bodet (59491 Villeneuve d'ascq)

-          lot 7 : électricité extérieure > El-Ale (95200 Sarcelles)

-          lot 8 : électricité intérieure > AGB (95870 Bezons)

 

Les 2 premiers mois de 2014 ont été réservés à l’organisation des entreprises retenues pour ce chantier important, et c’est début mars que les travaux sont devenus visibles.

Le montage des 70 tonnes de l’échafaudage extérieur, débuté le 3 mars, a permis d’atteindre la croix et le coq au sommet du clocher le 2 avril, à plus de 30 mètres de hauteur.

Une fois complètement terminé l’échafaudage fera l’objet d’une réception par un bureau de contrôle, qui permettra de s’assurer que les intervenants de toutes les entreprises travailleront en toute sécurité.

Les premiers travaux se dérouleront au niveau du clocher avec un diagnostique des fissures constatées puis le nettoyage et la restauration des pierres ainsi que la reprise du montage des abat-sons, de la croix et du coq.

Les abat‑sons sont les équipements en bois que l’on aperçoit dans le clocher, ils ont pour rôles d’éviter l’entrée de la pluie ou de la neige à l’intérieur du clocher et de rabattre le son des cloches vers le sol. Leur montage doit être modifié pour éviter que les vibrations des cloches soient transmises aux pierres du clocher et participent à la fissuration des parties les plus fragiles.

Les 4 pyramidions, fragilisés par les désordres de structure du clocher ainsi que par la présence d’un petit arbuste, doivent être remis en état.

 

La partie haute de l’échafaudage sera démontée à la fin des travaux du clocher, planifiée en juillet. Le reste de l’échafaudage, entourant toute l’église, restera en place jusqu’à la fin des travaux, prévue en mars 2015, il sera recouvert d’un filet et d’une bâche sur les 4 façades (nettoyage mécanique de la pierre) pendant toute la durée des travaux.

 

Pour réaliser les travaux à l’intérieur de l’église, des échafaudages supplémentaires devront être installés dans l’église pour accéder aux parties hautes, tout le sol actuel devra être creusé pour installer les circuits électriques du nouveau système de chauffage avant qu’un nouveau dallage en pierre soit installé.

Ces travaux nécessiteront la fermeture de l’église pendant plusieurs mois.

Programmée à partir de juillet, elle devrait durer jusqu’au mois de mars 2015. Pendant toute cette période, une salle sera mise à disposition par la mairie. Située Place de la Libération, à proximité de l’église, elle va subir les aménagements nécessaires à l’accueil en sécurité et en confort des paroissiens.

 

Avant le début des travaux à l’intérieur de l’église, une rencontre avec la commission d’art sacré du diocèse de Pontoise a été organisée. Elle a permis de dresser une liste des aménagements souhaités par la paroisse à l’occasion de ces grands travaux. Ces demandes sont en cours d’examen par l’architecte, elles seront ensuite soumises aux avis des conservateurs régionaux et départementaux des monuments historiques (Direction Régionale des Affaires Culturelles).

 

A l’extérieur, la rampe d’accès pour les personnes à mobilité restreinte, actuellement installée sur le trottoir de façade, sera démontée. Elle sera remplacée par une allée en rampe menant du trottoir jusqu’à la porte latérale sans aucune marche (à l’emplacement de l’allée actuelle menant au presbytère et à la porte latérale).

 

A l’occasion de cette restauration, de nouveaux aménagements seront installés : sonorisation, éclairage, mobilier…

 



10/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres