Paroisses catholiques de Sarcelles

Paroisses catholiques de Sarcelles

Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul - Septembre-Octobre 2014

Depuis le mois de septembre, toutes les entreprises ont repris leurs activités et les travaux se poursuivent en restant conformes au planning.

En 2 mois, l’intérieur de l’église, qui n’avait fait l’objet que de préparations, a beaucoup changé.

Les travaux intérieurs de l’église devaient être réalisés à l’aide d’un échafaudage construit sur toute la surface de l’église. Cet échafaudage devait permettre à tous les spécialistes d’assurer le nettoyage et les travaux sur les parties hautes. Le phasage initial de ces travaux prévoyait en premier lieu la casse du sol afin de construire une dalle de béton pour installer l’échafaudage.

Il était également prévu que le nettoyage soit réalisé manuellement en tamponnant les éléments avec une compresse imbibée d’un produit de nettoyage. Après examen détaillé de l’état des voûtes, un nettoyage par micro‑gommage,a été proposé. Cette méthode, beaucoup plus rapide, consiste à projeter une poudre fine sous pression. Un essai ayant montré son efficacité, la décision a été prise de poursuivre le nettoyage des voûtes et des piliers par cette méthode.


   P1060438-red.jpg    P1060520-red.jpg


 

Par ailleurs, l’état du sol de l’église a été jugé suffisamment sain pour utiliser une nacelle sur roues à la place de l’échafaudage (seuls 2 échafaudages roulants ont été utilisés en complément de la nacelle).

 

P1060633-red.jpg

 

Des gains de temps importants ont donc été obtenus grâce à la méthode de nettoyage d’une part et en ne construisant pas l’échafaudage d’autre part.

S’il est très efficace pour le nettoyage, le micro‑gommage est aussi générateur de beaucoup de poussière et il a été nécessaire de renforcer la protection de l’orgue déjà réalisée. Pour éviter au maximum des entrées de poussière, une enveloppe étanche a été construite et l’ensemble a été mis sous pression.

Fin octobre, le nettoyage des voûtes est maintenant terminé : l’enduit a retrouvé un ton clair et les faux joints, représentés par des filets de peinture,seront conservés sans nécessité de reprise.


P1060450-red.jpg   P1060523-red.jpg

 

Seuls les blasons situés à la croisée des ogives subiront un nettoyage (compresse) et une restauration de peinture.

P1060620-red.jpg    P1060623-red.jpg

 

Les sculptures situées en haut des colonnes feront également l’objet d’un nettoyage à la compresse.

En parallèle du nettoyage des voûtes, les enduits de plâtre qui recouvraient les murs ont été enlevés. Ce décapage a permis d’expertiser les pierres et de vérifier la profondeur de certaines fissures. Le mur de la 1ère travée nord (le plus proche des fonts baptismaux) était le seul à ne pas être recouvert d’enduit dans sa partie basse et on pouvait voir les vraies pierres, contrairement aux autres murs, sur lesquels de faux joints étaient peints sur l’enduit pour simuler un appareillage de pierres.

P1060518-red.jpg   P1060439-red.jpg

 

Une fois les réparations faites, les murs seront recouverts d’un nouvel enduit dont la constitution et la couleur doivent être déterminés (essais en cours)

P1070227-red.jpg

Pour les autres éléments intérieurs de l’église (autels, statues, chemin de croix, tableaux), les procédures de leur restauration sont en cours de finalisation.

La proposition initiale pour l’éclairage intérieur avait comme objectif principal une mise en valeur de l’architecture. De nouvelles dispositions,plus efficaces pour les parties basses, ont été étudiées pour répondre à tous les besoins.

La sonorisation a également fait l’objet d’une nouvelle étude pour éviter la pose de haut‑parleurs et le passage de câbles sur les piliers.

Les fauteuils de présidence, dont la création a été confiée à Jean-Claude BOIZARD, sont en cours de réalisation. Ils reprendront les formes de l’autel en bois que Jean-Claude a déjà réalisé.

À l’extérieur, les deux dernières façades ont été mises en chantier. Les façades nord (Place Roger‑Camberlyn) et est (Rue Pierre‑Brossolette) sont pratiquement terminées : seules quelques pierres sont encore à remplacer et des joints à réaliser en partie basse.

P1070293-red.jpg    P1070292-red.jpg

 

La façade ouest (façade principale) était moins touchée par l’humidité mais le grand nombre d’éléments de décor à restaurer entraînent un volume de travail important.

P1070255-red.jpg    P1070258-red.jpg

Les travaux de la façade sud (côté presbytère) ont été les derniers commencés.Le remplacement des pierres et la réfection des joints avancent rapidement. Par contre les éléments sculptés en partie haute font l’objet de restauration à la compresse qui prend du temps.

P1070260-red.jpg    P1070261-red.jpg

 

À l’intérieur du clocher, les éléments en bois du beffroi ont été restaurés

P1060555-red.jpg

Pendant le mois d’octobre, les cloches ont fait l’objet de plusieurs opérations :

-          un ressuage, pour vérifier qu’aucune fissure, même invisible à l’œil, ne les affecte

-       le montage de nouveaux moutons, ces pièces en bois qui permettent l’équilibrage de la cloche pendant ses volées

-          le remplacement de leur battant

-          et enfin un nettoyage extérieur

P1060670-red.jpg    P1060672-red.jpg

 

Les abat-sons et leur protection par des feuilles de plomb sont terminés.

P1070240-red.jpg    P1060553-red.jpg

Les travaux extérieurs les plus visibles de ces 2 derniers mois touchent à la couverture. Celle de la nef centrale est terminée. Pour le côté nord qui a fait l’objet d’une restauration en 1983, des tuiles en bon état ont été conservées et replacées en complément des tuiles neuves. Le côté sud est réalisé uniquement avec des tuiles neuves.

Toutes les bordures et les protections des pignons sont réalisées en feuilles de cuivre ou en feuilles de plomb.

P1070259-red.jpg    P1070247-red.jpg

Les travaux sur les couvertures des nefs latérales n’ont pu commencer qu’après la fin des travaux de la nef centrale et le démontage de l’échafaudage qui permettait d’y accéder.Après le démontage des tuiles anciennes et l’expertise des charpentes, leurs réparations sont en cours. Les travaux de couverture proprement dits commenceront ensuite.

P1070241-red.jpg   P1070249-red.jpg

À la base du clocher, les deux gargouilles doivent être remplacées. Les nouvelles sont déjà sculptées mais leur montage nécessitera un moyen de levage spécial, en particulier pour celle du côté sud qui devra certainement passer par-dessus la toiture du chœur.

P1070244-red.jpg

Les travaux de couverture du chœur viennent de commencer. Ils représentent un travail important car les charpentes sont très anciennes et sans doute à refaire complètement ainsi que les murs qui supportent les éléments de charpente. L’alignement différent du chœur par rapport à l’axe de l’église complique également la reconstruction de cette toiture.

P1060675-red.jpg

P1070231-red.jpg   P1070277-red.jpg

Un nouvel éclairage extérieur de l’église est prévu. Les premiers essais seront réalisés après la dépose d’une partie de l’échafaudage de la façade nord. Cet éclairage,qui intégrera l’illumination du clocher,sera basé sur des éléments RGB (trois couleurs de base) qui permettront de choisir la couleur de l’illumination.

Le démontage de l’échafaudage côté nord permettra de réaliser le drainage et l’évacuation des eaux de pluie dont l’absence est à l’origine des nombreux problèmes qui ont affecté la façade nord.

 



02/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres